Procrastination – Une question d’attitude

Mark Twain, écrivain et humoriste, avait toujours quelque chose à dire sur n’importe quel sujet. Pour ne pas remettre à plus tard, il a dit : « Ne remettez jamais à demain ce que vous pouvez réaliser le surlendemain ». Tout le monde appréciera l’humour de son commentaire. Mais pour beaucoup d’entre nous, ce seul aperçu d’une dangereuse procrastination n’est que trop réel.

Vous pouvez faire le premier pas vers une vie plus satisfaisante et plus épanouissante en traitant sérieusement la procrastination. L’endroit où commencer est dans votre esprit, c’est ici que se gagne ou se perd la bataille. Pour surmonter la procrastination, vous devez changer votre attitude. Toutes les personnes qui connaissent la réussite savent que vous avez plus de chances de terminer un travail lorsque vous l’abordez avec une attitude positive :

  • Votre attitude est votre choix. Beaucoup de personnes procrastinent parce qu’elles se disent qu’elles auront plus de chances de réussir si elles attendent les « bonnes » circonstances. Mais pour connaître le succès, vous devez vous forcer à prendre une décision et à faire quelque chose, peu importe les circonstances.
  • Votre attitude détermine vos actes. Ceux qui connaissent la réussite sont rarement ceux qui ont le plus de capacités ou la plus haute intelligence. Ce sont ceux qui possèdent une attitude positive et croient qu’ils peuvent accomplir le travail.
  • Vous ne pouvez plus contrôler le passé, donc avancez. Penser à la façon dont vous avez répondu dans le passé est une partie importante pour préparer votre manière d’être meilleure à résoudre vos problèmes du jour. Analysez ce que vous pouvez avoir fait différemment, transformez cela en expérience et oubliez-le.

Le questionnaire suivant vous aidera à identifier les domaines où vous devez agir aujourd’hui. Répondez ‘oui’ chaque fois que la phrase vous correspond.

  1. Je n’attends pas les « bonnes » circonstances pour effectuer un travail, je sais que toutes les circonstances ne seront jamais réunies.
  2. Je crois que mon projet réussira si je m’engage à faire de mon mieux.
  3. Lorsque j’échoue, je n’accuse aucune circonstance au-delà de ma propre capacité à agir. Je me demande si je peux faire les choses différemment pour arriver à accomplir mon objectif.
  4. Je ne m’inquiète pas de mes décisions une fois qu’elles sont prises, je reste concentré sur ce que j’ai à faire au moment présent.
  5. Je sais exactement quand terminer un travail si je lui consacre tout le temps nécessaire et si j’évite de trouver des excuses pour ne rien entreprendre de nouveau.

Si vous avez répondu « non » à une seule de ces questions, engagez-vous à changer votre attitude dès aujourd’hui. Ne cherchez pas à corriger quelque chose tant que vous ne pouvez pas répondre honnêtement de manière positive aux questions précédentes. Coupez les chaînes de la procrastination et commencez à vivre pleinement.