Mes bons amis… les livres

Au risque de paraître sauvage pour plusieurs, j’adore être seule. Étant l’ainée de trois enfants et la deuxième étant plus jeune que moi de 5 ans, j’ai appris à avoir du plaisir seule. Souvent, je m’isolais du reste de la famille pour lire des journées entières. Je me souviens d’un été où j’ai lu deux caisses de romans Harlequin, ces espèces de romans à l’eau de rose. Avec le recul, je sais que ce n’était peut-être pas de la lecture édifiante pour une adolescente de 16 ans…

Je me souviens d’une fois où ma mère qui n’aimait pas lire m’a demandé « Mais qu’est-ce que tu aimes tant dans la lecture ? ». Candidement, je lui ai répondu  » Quand je lis, c’est comme si je regardais un bon film. Je ne vois plus les mots et les lettres car je vois l’histoire se dérouler devant mes yeux. »

Mon amour des livres m’a d’ailleurs amenée à étudier en Lettres au Cégep.  Habituée à lire des romans populaires, certaines lectures ont été plus difficiles que d’autres. L’objectif, en lisant les livres imposés, n’était plus de s’évader mais d’analyser les livres, de les décortiquer.  Courants littéraires, chefs d’oeuvres de la littérature, littérature et société québécoise, sont parmi les cours qui m’ont le plus marquée.

Heureusement, presque vingt ans après mon Cégep, j’aime encore lire et à chaque début d’année, je me donne pour défi de lire 60 livres dans l’année, dont le tiers doit être pour mon développement personnel et professionnel. Ainsi, je joins l’utile à l’agréable. Comme je suis bilingue,  mon choix de lectures est encore plus vaste.

 

Une réponse à Mes bons amis… les livres