Madame s’offre une gâterie

Voici un texte que j’ai écrit en 2009. Comme il est encore d’actualité, je le partage ici.

Quand je l’ai vu sur l’affiche près de l’entrée, je n’ai pas pu résister. Moi qui fréquente habituellement les bibliothèques, j’ai poussé la porte et me suis retrouvée dans cet antre de la tentation où on résiste difficilement à tous les artifices mis en œuvre pour nous faire consommer. Me voici donc dans cet endroit qui, si je ne me contrôle pas, pourrait m’inciter à faire des folies.

J’avance à petits pas, ne sachant trop où regarder tant mes sens sont en alerte. C’est que la musique est agréable et nous sommes nombreuses à chercher celui qui nous comblera pendant des heures, voire des jours et pour certaines qui sont plus patientes, des mois.

Je ne cherche pas trop longtemps. Il est là, dans un coin de la salle, bien droit sur son piédestal. Je m’approche pour mieux le voir, le toucher, le sentir. J’anticipe déjà les heures de plaisir que j’aurai avec lui dans mon lit, sur le divan du salon, sur la terrasse ou même dans la salle à manger. Ces doux moments où je me laisserai emportée par lui. Vais-je résister encore longtemps ou vais-je faiblir malgré les frais et l’amener chez moi?

Ça fait tellement longtemps que je l’attends, je ne résiste plus, l’agrippe de ma main droite et me dirige vers la sortie.

À la caisse, on me salue d’un « Ah! Il a l’air bon ce livre. Est-ce le premier que vous lisez de cet auteur? »

Ma gâterie de la semaine a été le livre « Tableau de vie » d’Alain Williamson. Et la vôtre? Dites-moi ce que vous lisez ces temps-ci. Je suis toujours à la recherche de bons titres. 🙂